Cinebox-Old fashioned

Deux films de Ingmar Bergman : 2) Persona

Persona 

personan.jpg

 

Persona est de 10 ans plus ancien que Sonate d'automne

Liv Ullmann y tient le rôle d'Elisabeth Vogler, comédienne s'enfermant dans le silence lors d'une représentation d'Electre, pour ne plus en sortir. Alma (Bibi Anderson ) son infirmière, l'accompagne au bord de la mer, et les deux femmes se lient d'amitié.

 

Persona est un film étonnant. Déjà parce qu'il met en scène 5 acteurs uniquement (il n'y a aucun figurant). Ensuite, il relève du surréalisme comme en démontre une longue scène d'ouverture (que vous pouvez voir à la fin de cet article), et de la pure imagination du réalisateur. Pour ce dernier, il n'y rien à voir avec la raison, mais simplement avec ce que nous vient impulsivement. Bien entendu, Bergman met en place un scénario complet et très fournit en dialogues, comme Sonate d'automne. 

Persona est un film oppressant par le silence d'Elisabeth Volgler, et par l'étalage de la vie d'Alma. Là encore, le contraste frappe : face à face deux femmes dont l'une se borne au silence total et dont l'autre parle quasi continuellement. Et ce contraste encore une fois ne fait que rapprocher les deux personnages au point qu'elles semblent n'être, lors d'une scène incroyablement bien menée par Bibi Anderson,  qu'une seule et même femme : Elisabeth Vogler. 

Persona offre une esthétique très différente de celle de Sonate d'automne, par son noir et blanc, mais aussi par son surréalisme et son symbolisme, plus forts.

Une bonne façon de continuer avec Bergman !

 

N.B : Le film est la première collaboration de Liv Ullmann avec Ingmar Bergman qui deviendra son compagnon et avec qui elle fera de nombreux films dont Cris et Chuchotements pour le plus connu. 

 

Scène d'ouverture :

//www.youtube.com/watch?v=s8TJ2d7-1e8

 

 



10/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres